Tout savoir sur le transfert héliporté d’un hôpital à un autre

Chaque année, les équipes du Centre Médical Héliporté réalisent des dizaines de transferts entre deux hôpitaux. Dans le jargon médical, ce type de mission porte le nom usuel de « transfert inter-hospitalier urgent ». Le caractère « urgent » du transfert doit être l’élément clé de cette mission particulière. Pour ne pas utiliser l’hélico du CMH comme un simple taxi. Pour le réserver exclusivement à l’aide médicale urgente.

La philosophie mère du Centre Médical Héliporté est de se rendre disponible pour des missions de secours d’urgence. Impossible de concevoir l’utilisation du vecteur héliporté pour une intervention qui ne nécessiterait ni un accompagnement médicalisé, ni un transport rapide. Le CMH refuse de réaliser du transport de type secondaire ou sanitaire alors, qu’au même moment, son utilité peut être approuvée pour une urgence.

EN 1er, VERIFIER L’URGENCE

Lors de la réquisition de l’hélicoptère du CMH pour un transfert inter-hospitalier, la priorité de l’équipe médicale est de vérifier rapidement le caractère urgent de la mission. Pour travailler dans l’efficacité, la demande d’intervention est concertée entre trois intervenants, voués à une décision commune :

  • le médecin du service d’urgence de l’hôpital qui est en charge des soins apportés au patient et qui souhaite organiser le transfert du patient. Son rôle est de préciser la motivation de la demande.
  • le médecin spécialiste du Centre Médical Héliporté, qui doit accompagner le patient durant toute la durée de transfert. Son rôle est de confirmer la demande de transfert et la disponibilité de l’hélicoptère pour réaliser la mission.
  • le médecin responsable du service hospitalier chargé d’accueillir le patient dans le second hôpital.

Dans chaque cas de transfert inter-hospitalier urgent, la mission doit être réquisitionnée par le 112.

Une demande de transfert inter-hospitalier urgent peut être reportée ou infirmée, dans certaines situations précises :

  • des conditions météorologiques défavorables bloquent le décollage ou l’atterrissage de l’hélicoptère.
  • l’hélicoptère est déjà en intervention pour une autre mission urgente.
  • l’un des deux hôpitaux concernés par la demande de transfert ne dispose pas d’héliport agréé ou balisé. Avec la conséquence de ne pas pouvoir s’y poser.
  • le transfert par hélicoptère peut ne pas être recommandé pour certaines pathologies spécifiques. D’où l’importance d’une concertation entre les médecins.

Le transfert inter-hospitalier urgent est une intervention particulière. La responsabilité médicale de plusieurs spécialistes est engagée. Elle nécessite la plus grande attention. Le Centre Médical Héliporté veille à ce que l’intérêt unique du patient, y compris sa sécurité, soit préservé.