Droit au but dans les finances du CMH

Au CMH de Bra-sur-Lienne, les finances ne sont pas un sujet tabou. La règle est la transparence complète. Avec plus de 3 millions d’euros de budget de fonctionnement par an, l’ASBL CMH est tenue à une gestion rigoureuse de ses dépenses. 80% des charges annuelles touchent à l’organisation du service de secours par hélicoptère.

Allons droit au but !

Sans surprise, avec 55% du budget, l’utilisation de l’hélicoptère médicalisé consomme la part la plus importante des ressources financières de l’ASBL Centre Médical Héliporté. L’hélico EC145 est mis à disposition du CMH via un contrat de leasing conclu avec la société NHV. Dans les grandes lignes, le leasing est comparable à celui d’un véhicule de société, pilotes et carburant compris. Un forfait mensuel de 135 000 Euros, auxquels on peut ajouter des suppléments en fonction du nombre réel d’heures de vol. Tous comptes faits, la charge de l’hélico est d’un ordre moyen de 1,7 millions d’euros par an.

Il n’y a pas d’équipe médicale sans moyen de secours. De même, pas de moyen de secours professionnel sans une équipe de spécialistes :

  • Les prestations de garde des médecins du CMH s’additionnent pour un montant global de près de 450 000 euros, soit 15% du budget annuel.
  • La permanence de garde assurée par les infirmiers du CMH est une dépense annuelle de 220 000 euros, soit 7%  du budget.

L’équation est vite faite. Le service de secours par hélicoptère reste un défi financier permanent. Heureusement, l’hélicoptère du CMH de Bra-sur-Lienne a la grande chance d’exister sous l’égide d’une association sans but lucratif :

  • avec un conseil d’administration fidèle à la philosophie sociale du fondateur Luc Maquoi ;
  • avec une équipe médicale et paramédicale investie corps et âmes dans l’évolution du projet depuis bientôt 20 ans ;
  • avec un partenaire héliporté (NHV) attentif à l’utilité du service de secours en régions rurales ;
  • avec le soutien de partenaires publics qui se portent garants de l’esprit de service public du CMH ;
  • avec l’appui de nombreux bénévoles actifs, quotidiennement ou ponctuellement ;
  • avec l’aide de partenaires privés soucieux d’offrir le meilleur de leurs compétences ;

La plus grande chance de ce projet est de pouvoir compter sur ses affiliés et ses donateurs. Sans eux, l’hélicoptère du CMH ne pourrait survivre. En un mot comme en dix, le coeur du CMH bat au rythme de la solidarité.