Pourquoi le CMH investit des milliers d’euros dans du matériel médical

Chaque année, le Centre Médical Héliporté investit beaucoup d’argent dans du matériel médical. Rien qu’en 2016, le montant des investissements dans l’équipement s’élève à une enveloppe globale de près de 150 000 euros. La somme est colossale. Elle est en adéquation avec la nécessité de terrain.

Au CMH, on ne s’émerveille ni avec des chiffres, ni avec des nombres. Surtout quand il s’agit d’acquisition de matériel médical ou d’un appareillage spécifique à utiliser en intervention. L’objet poursuivi, c’est d’améliorer constamment la qualité de la prise en charge du patient lors de toute mission de secours. Soyons encore plus précis : la finalité recherchée est d’offrir aux patients tous les avantages d’un service rapide, efficace et professionnel.

Qui voudrait qu’il en soit autrement ?…. Personne. Tout patient veut disposer d’un service de grande qualité. Tout patient veut avoir la garantie d’être dans de bonnes mains. Que tout soit pensé pour sauver la vie d’autrui. Ou la préserver. Il suffit de s’en donner les moyens.

La décision d’acheter du matériel, elle s’opère avec les personnes qui sont les plus concernées par la mission de secours : les médecins et les infirmiers qui forment ensemble l’équipe médicale d’intervention. Le matériel doit répondre à plusieurs impératifs :

  • répondre aux besoins des médecins et des infirmiers, car leur mission première est d’assurer un service de qualité dans des régions rurales où le patient est éloigné des services d’urgence et des plateaux techniques spécialisés dans le traitement de pathologies graves.
  • leur permettre de gagner en temps et en efficacité, tant dans la prise en charge que lors du transport du patient.
  • et surtout offrir au patient toutes les chances d’un examen le plus complet possible, bien avant son transport dans l’hôpital le plus adéquat.

Ajoutons, en bonus, qu’une mission d’aide médicale urgente, réalisée avec un hélicoptère, nécessite de respecter toutes les normes de qualité et de sécurité en vigueur. A ce titre, il faut admettre que, si la technologie médicale se paie au prix fort, celle de l’aéronautique double le montant final.

Vous allez dire qu’on en revient toujours aux zéros alignés sur le ticket de caisse des investissements réalisés chaque année. Et vous savez pourquoi ?… Simplement parce que, les dépenses en matériel médical de pointe sont possibles grâce à des donateurs – comme vous peut-être – qui mesurent l’utilité publique d’un hélicoptère médicalisé en régions rurales.

Chaque donateur est doublement récompensé pour son action : d’une part, il investit dans un projet de secours utile dans sa région. Et d’autre part, il peut récupérer un avantage fiscal dans certaines conditions.