Quel est l’impact du gel et des températures hivernales pour l’équipe du CMH

Neige, gel, verglas, brouillard givrant font partie du quotidien des équipes du Centre Médical Héliporté. Quand les éléments météorologiques s’additionnent, les médecins, infirmiers et pilotes ont tout intérêt à bien se protéger. La météo, surtout en hiver, a aussi un impact pour les patients secourus, pour l’hélicoptère médicalisé et pour le matériel médical. Brrrr !

L’intérêt du patient en première ligne

Peu importe les conditions météo,  au CMH de Bra-sur-Lienne, l’engagement moteur de l’équipe médicale, c’est d’apporter le meilleur service au patient. Ou les meilleures chances. En hiver, médecins et infirmiers font tout ce qui est possible pour limiter l’exposition du patient au froid. Le froid est un facteur aggravant pour une kyrielle de maladies et de pathologies. En somme, pour le patient, c’est double ration de couverture. Pour bien s’occuper du patient, il faut aussi que l’équipe soit au top de sa forme et de ses capacités. Sans grande surprise, bonnets, gants et écharpes viennent en renfort d’une tenue de travail prévue pour résister aux températures quasi polaires. Le CMH recourt à des vêtements techniques qui permettent autant de se protéger du froid que de laisser la transpiration s’évacuer : chauds, fins et respirants. Chaque membre de l’équipe prévoit des sous-vêtements, une veste polaire et un parka adéquat. Sans oublier des chaussettes pour protéger les extrémités des pieds. En régions rurales, tout le monde sait que la thermomètre d’hiver n’épargne personne.

Matériel à l’abri

Pour l’hélicoptère médicalisé du CMH, il est un peu compliqué de l’affubler d’un bonnet en laine ou d’une bonne écharpe. Contre les gelées nocturnes, il n’y a qu’une solution : rentrer la machine dans le hangar, et généralement, le pilote s’attèle à le garer un peu plus tôt que d’habitude en fin de journée. En aucun cas, il n’y peut y avoir du givre sur l’hélico ou sur les pales du rotor. Pour que l’hélico EC145 soit au top de sa forme, le CMH va même jusqu’à chauffer et ventiler le hangar en permanence pour maintenir une température ambiante de 10°c minimum.

Quid de l’équipement médical ? Une bonne partie de l’équipement fonctionne sur batteries. Les infirmiers, responsables du matériel, veillent à bien maintenir chaque outil en pleine charge. Même le matériel de perfusion et d’injection reste au chaud.

Chaque saison a ses bons côtés et ses travers. En hiver, la solution miracle n’existe pas. Seules la prévention et une très bonne organisation sont les garantes de la qualité du service d’aide médicale urgente apporté au patient. Cela va sans dire qu’une bonne protection impacte le gain de temps et la prise en charge lors des interventions de secours.

Si cela vous dit d’aider l’équipe médicale à bien se protéger pour être efficace dans son travail, vous pouvez faire un don. Avec vos dons, l’ASBL Centre Médical Héliporté finance son matériel de travail.