L’hélicoptère est un accélérateur thérapeutique

Le grand avantage de l’hélicoptère, c’est sa rapidité. Au Centre Médical Héliporté, les médecins disent que l’hélico est un accélérateur thérapeutique. En cas d’urgence, chaque minute compte et le plus petit gain de temps peut parfois faire toute la différence.

EN ZONE ROUGE

L’hélico du CMH de Bra-sur-Lienne effectue une majeure partie de ses missions dans une zone rouge. Dans cet espace géographique, les secours terrestres (SMUR) peuvent prendre plus de 15 minutes pour arriver auprès d’un patient. Tout aussi logiquement, cette zone rouge se caractérise aussi par le fait qu’un patient fragilisé est souvent très éloigné d’un hôpital spécialisé. L’utilisation d’un hélicoptère permet de diviser les temps de déplacements par 3. Dans certaines situations, il peut même être 5 fois plus rapide.

Si l’hélicoptère du CMH est un outil dont l’utilité n’est plus à démontrer en régions rurales, il reste un vecteur sensible. Il implique une coordination optimale de plusieurs professionnels – qu’ils soient médecins, infirmiers ou pilotes – conscients tant de l’efficacité de l’outil, des chances qu’il représente pour le patient que de ses risques.

La meilleure manière de parler du service de secours héliporté est de laisser le soin au Dr Didier Moens, coordinateur médical du CMH de Bra-sur-Lienne, d’évoquer son métier quotidien. Comme dans ce reportage réalisé par le journaliste Quentin Vanderstichelen, pour l’édition digitale SudInfo en février 2017.