Savez-vous ce qu’est une intubation endotrachéale

Il y a plus de chances pour l’équipe du CMH d’avoir à intervenir pour des pathologies lourdes en milieu rural que pour les autres services de secours terrestres qui oeuvrent dans les grandes villes. Comment mesure-t-on cette donnée ? Par le taux de missions de secours où les patients ont bénéficié d’une intubation endotrachéale.

Intubation endotrachéale ?

Que veut dire cette dénomination ?… Petit cours de médecine appliquée. Vous êtes prêts ?…

L’intubation endotrachéale est un geste technique médical consistant à introduire un dispositif tubulaire dans la trachée d’un patient pour isoler, protéger et ventiler ses voies aériennes supérieures. En jargon plus commun, le médecin introduit un tube dans la trachée pour aider le patient à respirer. C’est un geste invasif, jamais posé impunément ni sans raison médicale pour le patient. Déjà les piqûres, vous avez du mal… Alors, l’intubation ! Bon, si l’équipe médicale décide d’en arriver là, c’est que vous, en tant que patient, vous en avez besoin. Rassurez-vous quand même : si le geste apparait un peu « barbare », il a l’avantage de stabiliser le patient avant d’être transporté par hélicoptère médicalisé, par exemple. En plus, au moment de l’introduction du tube, vous êtes placé sous anesthésie.

Dans 13,6 % des cas de missions assurées par le CMH (statistiques de 2016), les patients ont bénéficié d’une intubation endotrachéale. Ce taux est un marqueur de gravité reconnu à l’échelle internationale. il faut savoir que les autres services SMUR en Belgique pratiquent l’intubation pour une moyenne de 8% des missions de secours. Ce facteur démontre donc que le risque de pathologies lourdes en milieu rural est plus important que la moyenne fédérale. Et dans le même temps, il est significatif d’une utilisation adéquate du vecteur de secours héliporté dans les régions rurales.

L’intubation endotrachéale est un geste qui demande de l’expérience. Cela implique d’investir dans un matériel médical adéquat pour la pratique de la médecine en milieu extra-hospitalier et de maintenir un niveau de professionnalisme performant.

Un détail auquel le CMH de Bra-sur-Lienne est particulièrement attentif. Détail qu’il serait impossible de remplir sans obtenir le soutien de donateurs.