Panne moteur et hélico de back-up pour le CMH

Ce lundi 31 juillet, à Barvaux (Durbuy), l’équipe du Centre Médical Héliporté a rencontré une panne moteur majeure lors de la phase de démarrage de son hélicoptère. Le CMH fait le maximum pour effectuer la réparation dans les plus brefs délais et pour mettre un hélico de remplacement à la disposition du 112.

Ce n’est jamais gai pour l’équipe du CMH d’annoncer une telle info.

Durant la nuit de dimanche à lundi, l’équipe du CMH de Bra-sur-Lienne était en mission de secours de nuit au château de Bomal (Durbuy). C’est sur le terrain de football de Barvaux, équipé d’un système de balisage automatique, que l’hélicoptère s’est posé afin de permettre à l’équipe médicale de rejoindre rapidement le lieu de l’intervention et un patient gravement blessé. Décision a été prise de transporter le patient dans un hôpital spécialisé pour la prise en charge thérapeutique de grands brûlés. Lors de la phase de démarrage des deux moteurs et avant de décoller, le pilote a connu une panne majeure, empêchant le transport médicalisé par hélicoptère.

Priorité au patient et à une prise en charge efficace

La priorité s’est concentrée sur une alternative de transport en ambulance afin de rejoindre l’hôpital spécialisé le plus proche, en l’occurrence le CHU du Sart-Tillman (Liège). Au niveau du vecteur héliporté, la première inspection technique menée ce lundi matin a conclu à une surchauffe d’un des deux moteurs qui équipent l’hélicoptère EC145 du CMH. Une seconde inspection technique de l’hélicoptère est en cours afin d’effectuer un bilan complet et de décider du niveau nécessaire des réparations.

Hélico de remplacement

Comme dans toute situation d’indisponibilité similaire, le Centre Médical Héliporté assure la continuité des soins grâce à son nouveau véhicule SMUR. Elle va aussi disposer d’un hélicoptère de back-up pour assurer la disponibilité du vecteur héliporté auprès des centres 112. Cet hélicoptère de remplacement est fonctionnel depuis ce lundi en début d’après-midi.

Pour l’équipe du CMH, dans pareille situation, la priorité va à l’efficacité, d’abord pour offrir les meilleures chances au patient mais aussi pour rester disponible pour les missions d’aide médicale urgente. Cet incident intervient à une période où la direction du CMH de Bra-sur-Lienne développe, en collaboration avec son partenaire NHV, une procédure limitant les risques d’indisponibilité technique.