Une chaine de solidarité citoyenne unique en son genre

Les missions de secours en hélicoptère constituent incontestablement la partie la plus visible de l’activité du CMH de Bra-sur-Lienne et de la chaine des moyens de secours en aide médicale urgente. En coulisses, l’ASBL Centre Médical Héliporté déploie une autre chaine : une chaine de solidarité citoyenne. Sans elle, le projet du CMH serait tout autre.

L’hélico du CMH passe au-dessus de vos têtes. Il se pose dans un jardin. Son équipe intervient pour porter secours à un patient. Un blessé grave est transporté par hélicoptère. Ca se déroule, chaque jour, près de chez vous. Les missions du Centre Médical Héliporté, faut-il le rappeler, sont organisées exclusivement à la demande du 112. En amont de la mise à disposition du vecteur de secours héliporté, des mains silencieuses permettent au service d’exister et de se développer. Ces mains silencieuses sont, en grande partie, celles de personnes bénévoles. Au quotidien, des bénévoles apportent un coup de pouce non négligeable au fonctionnement administratif et aux employés de l’ASBL CMH.

La motivation des bénévoles du CMH se résume en quelques mots : la conviction que le service de secours par hélicoptère répond à un besoin de santé publique. Tout citoyen, patient en situation de détresse, peut avoir besoin d’une équipe médicale spécialisée, rapidement accessible. Particulièrement dans les régions rurales où la population peut devoir attendre de longues minutes pour disposer d’un service médical d’urgence terrestre. A ce service utile, les bénévoles consacrent une énergie humaine sans limite. Au CMH, elle s’est transformée en chaine de solidarité citoyenne. En pilier humain. Sans cette implication, il manquerait un bras au fonctionnement du projet. Car les bénévoles réalisent un travail de fonds qui exige beaucoup d’attention :

  • la gestion de toutes les cartes d’affiliation. Imaginez le truc : chaque année, l’équipe administrative édite plus de 60 000 courriers adressés aux affiliés et bénéficiaires d’une carte de sauvetage. La fameuse carte d’affiliation au Centre Médical Héliporté nécessite un suivi de précision quotidien, sans aucune relâche. Les bénévoles y sont activement pour quelque chose dans le travail déployé pour rester disponible pour tous les affiliés. C’est que les coups de téléphone et les e-mails s’enfilent…
  • le suivi des donations. Depuis 2009, le Centre Médical Héliporté est reconnue comme association bénéficiant des libéralités fiscales. La réception des dons et les relations avec les donateurs constituent une opération de suivi, presque médicale. Elle est à ce point précieuse lorsqu’on prend conscience que les dons sont le bas de laine des investissements que l’ASBL CMH doit faire en matériel médical.  Alors, les dons, quels que soient leurs montants respectifs, les bénévoles y prêtent un oeil de lynx. Surtout quand les citoyens utilisent la plateforme des donateurs pour faire un don au CMH.
  • Et tout ce qu’on peut imaginer dans la vie quotidienne d’une association ! Là aussi, il y a de fortes chances d’y rencontrer des bénévoles : de l’envoi de courriers de remerciement à la gestion de la machine à café, en passant par le contact quotidien avec toutes les personnes qui visitent le CMH.

Bien plus encore qu’une chaine de solidarité citoyenne, les bénévoles forment un capital social et humain. Pour la survie du projet du Centre Médical Héliporté, ce capital est vital. Pensez-y lorsque vous apercevez l’hélicoptère du CMH en plein vol ou lorsque vous êtes témoin d’une mission de secours.