Hélico utilisé uniquement en cas d’urgence médicale

Toutes les missions de secours du Centre Médical Héliporté ne donnent pas lieu à un transport par hélicoptère. En moyenne, dans 3 cas sur 10, le patient est transporté en ambulance, sans médecin. Parce que l’hélico doit être utilisé uniquement en cas d’urgence.

C’est fort heureux pour les patients ! Si l’hélicoptère apporte un gain de temps et s’il agit comme un accélérateur thérapeutique dans l’histoire médicale du patient, il y a de fortes chances que le patient bénéficie d’un transfert héliporté jusqu’à l’hôpital. Si, par contre, il n’est pas nécessaire ou vital de faire un transport médicalisé par hélicoptère, le patient est transporté en ambulance.

Pourquoi alors avoir réquisitionné un hélico ?… La priorité est d’arriver rapidement auprès du patient. C’est la première mission de l’équipe du CMH. Raison pour laquelle elle engage un contre-la-montre à chaque appel. L’autre priorité est de réserver l’utilisation de l’hélicoptère pour des missions urgentes. Là où un patient a réellement besoin des atouts du vecteur héliporté.

Comment ça marche ?

Il y a plusieurs choses qui peuvent expliquer une situation de mission où un patient ne bénéficie pas d’un transport par hélicoptère. Il peut arriver que l’hélicoptère soit réquisitionné car les informations dont dispose le 112 laissent planer un doute sur l’urgence réelle. Il vaut mieux être réquisitionné pour une situation qui va s’avérer secondaire et non urgente que de prendre le risque de ne pas envoyer du tout de moyens adéquats.

Décider de ne pas transporter un patient par hélicoptère ne signifie pas pour autant que l’équipe médicale est inutile. C’est même souvent le contraire ! Lors d’une mission de secours, l’état du patient peut nécessiter une analyse par un médecin urgentiste :

  • pour faire un examen approfondi des paramètres du patient. Arriver le plus vite possible auprès du patient et lui offrir les compétences d’un médecin de haut vol, qui va évaluer la situation avec précision.
  • pour réaliser cet examen avec un matériel médical de haute technicité. C’est un des atouts de l’hélicoptère : il offre les bénéfices d’une salle de réanimation volante et mobile avec un équipement performant. Avec aussi des professionnels formés pour parer à toute urgence.
  • pour prodiguer au patient des soins adaptés à sa situation. Inutile de souligner que le transport en ambulance a toutes les chances de se dérouler dans les meilleures conditions.

Décider du transport médicalisé est une responsabilité qui relève toujours du médecin. Il garde à l’esprit le seul intérêt médical du patient. Utiliser l’hélico pour le transport doit apporter quelque chose d’utile. Pas question donc de faire du transport taxi ou du transport de complaisance.

Une décision qui se paie cher

Pour l’ASBL Centre Médical Héliporté, une mission de secours où le patient n’est pas transporté par hélicoptère peut coûter très cher. Avec un coût à la minute de vol réel de plus de 100 €, l’impact sur le budget peut être lourd de conséquence. Peu importe ! Le choix de l’équipe du CMH est clair : pas d’utilité, pas de transport par hélico. Pas question de rentrer dans les frais. La priorité est le seul intérêt du patient.

Quand une personne décide de s’affilier au CMH, c’est la seule chose qui doit la motiver à soutenir ce projet : l’intérêt unique de chaque patient.