Le vrai et le faux du 1er poisson d’avril de l’équipe du CMH

Une fois n’est pas coutume, le 1er avril 2019, l’équipe du Centre Médical Héliporté a surfé sur la mode du poisson d’avril, avec une mise en scène créée de toutes pièces en collaboration avec la commune de Vielsalm, son bourgmestre Elie Deblire et ses célèbres Macralles du Val de Salm. Dans cette note d’humour avant tout sympathique, il y avait de fausses infos et, également des annonces bien réelles. Le CMH de Bra-sur-Lienne vous en fait le détail.

Personne ne pourra accuser l’équipe médicale du CMH de colporter des Fake News. Si le poisson d’avril est l’occasion de mettre un peu d’humour dans l’engrenage médiatique, l’évènement est aussi une opportunité d’annonces bien réelles… Juste histoire de rappeler les partenaires sur lesquels le CMH compte chaque jour pour assurer le maintien et le développement de son service de secours par hélicoptère !

L’idée était bien de faire avaler par le plus grand nombre que, durant un an, l’hélicoptère de Bra-sur-Lienne allait être habillé d’un tout nouvel autocollant représentant une Macralle du Val de Salm (Vielsalm), dessinée aux couleurs du CMH. Un habillage peu conventionnel pour faire référence à l’important soutien annuel des habitants et de la commune de Vielsalm dans le développement de son service de secours par hélicoptère.

PAR ICI LES POISSONS

  • le #Mike, le nouvel hélicoptère du CMH de Bra-sur-Lienne ne va pas porter les formes d’une sorcière montée sur un balai, en référence aux célèbres Macralles du Val de Salm. L’habillage graphique de l’hélico du CMH n’a qu’un seul objectif : permettre à chacun de comprendre que cet hélico blanc, aux lettrages rouge et noir, est un service médical d’urgence. C’est d’ailleurs pour cela qu’il porte le terme « MEDICAL » sous la coque.
  • Non, les Macralles du Val de Salm n’offrent pas un tour de ramon gratuit pour toute nouvelle souscription à l’affiliation du CMH.
  • C’était aussi un poisson que de laisser entendre l’idée d’un hommage annuel aux plus belles initiatives de soutien.

DANS LE TOP 3 DU SOUTIEN DE LA POPULATION

Dans cette référence humoristique au soutien des communes dans le projet du CMH, et particulièrement le soutien de la communauté salmienne, il y avait de vraies infos.

  • Les Macralles du Val de Salm sont bien de très bonnes amies de l’équipe du CMH. Après l’intronisation, en 2018, du conseil d’administration de l’ASBL CMH au rang de Baron des Frambâches lors de leur sabbat annuel du 20 juillet, il était d’une logique incontournable de rendre les « Neures Biesses » locales complices de ce poisson d’avril.
  • Statistiques à l’appui, Vielsalm est bien la commune qui compte le nombre le plus important de cartes d’affiliation au CMH souscrites par ses habitants : 2680 cartes d’affiliation renouvelées chaque année, soit 70% de la population salmienne. Et pour couronner le tout, toutes communes confondues sur les 3 provinces de Liège, Namur et Luxembourg, Vielsalm conserve cette première place sur le podium. Autant rappeler, pour le coup, que les affiliés constituent, par leur soutien annuel, le pilier financier de l’ASBL CMH. Et ca dure depuis plus de 20 ans… Sans les citoyens, l’hélico de Bra-sur-Lienne aurait beaucoup de mal à se maintenir.
  • Vielsalm fait bien partie des toutes premières communes à avoir marqué son soutien au projet du CMH. Un soutien qui se manifeste par un subside de fonctionnement de 12.500 € par an et par un relais d’informations sur l’activité de secours dans sa revue communale.
  • Les 6 terrains de football que compte l’entité sont tous équipés du système de balisage automatique destiné à garantir l’efficacité des missions de secours de nuit. Cet équipement, réalisé grâce à des soutiens associatifs locaux et à l’initiative du pouvoir local porte Vielsalm au rang de la commune la mieux équipée pour le secours héliporté de nuit.

ACTEUR DE SENSIBILISATION

Vielsalm n’est bien entendu pas la seule commune qui apporte son soutien public au projet du Centre Médical Héliporté. Avec les provinces de Liège et Luxembourg, une bonne trentaine de communes sont des partenaires historiques sur lesquels l’équipe du CMH apprécie de compter. Pour le CMH, les pouvoirs locaux sont des très bons relais de l’esprit de service public de l’ASBL CMH auprès de leurs concitoyens et, certainement, aussi des défenseurs de l’utilité du service de secours par hélicoptère en régions rurales auprès du Ministère Fédéral de la Santé Publique.

Les communes jouent un rôle important dans l’existence du service : leur rôle est celui d’un acteur de sensibilisation publique sans se substituer au rôle primordial des citoyens et leur libre choix de s’affilier au CMH.