140 terrains de foot éclairés de nuit pour des missions héliportées efficaces

De jour, c’est bien connu, l’équipe du CMH peut choisir le lieu d’atterrissage le plus proche du patient, en veillant à la sécurité pour tous. De nuit, l’équipe redouble de mesures de securité, sans perdre en efficacité, grâce à un système de balisage automatique installé sur des terrains de foot. A ce jour, 140 terrains de foot sont équipés et éclairés en cas d’urgence. Petit topo sur le processus de balisage automatique des terrains de foot. Un système unique en Europe.

Le processus de balisage automatique a été déployé avec les objectifs d’augmenter la sécurité des missions organisées durant la nuit. Le système permet d’augmenter la disponibilité du vecteur de secours héliporté avec le même niveau d’efficacité que les missions de jour. Il permet enfin de gagner du temps lors du transfert héliporté d’un patient dans un hôpital adapté à la prise en charge de sa pathologie.

COMMENT CA MARCHE

  • Le balisage automatique utilise la technologie d’une carte SIM activée au moyen d’un GSM sécurisé. Il permet un éclairage, sans aucune intervention humaine, commandé à distance par le CMH dès la réquisition d’une mission par le 112.
    L’équipe d’intervention définit le terrain le plus adapté pour la mission, avec l’objectif d’un gain de temps utile dans la prise en charge du patient.
  • Dès l’arrivée de l’hélicoptère du CMH sur le terrain sélectionné, ce dernier est éclairé et permet à l’équipage de s’y poser en toute sécurité. Le contact de l’équipe médicale du CMH avec le patient est assuré grâce à une collaboration avec les services de secours terrestres.
  • L’activation d’un balisage automatique a une durée de 50 minutes, pouvant être prolongée à souhait en toute sécurité.

Sur base d’une installation électrique existante et conforme, l’installation d’un système de balisage automatique a un coût de 2500 €/terrain.

OPERATIONNEL DEPUIS 2009

Le processus de balisage automatique de terrains de foot n’en est plus à ses balbutiements. L’histoire du secours héliporté de nuit « façon CMH » remonte à l’année 2009, avec l’équipement des premiers terrains. En toute autonomie, l’équipe du CMH a pris son bâton de pélerin pour frapper aux portes des communes rurales et pour expliquer tout l’intérêt d’utilité publique du système qui permet, faut-il le rappeler, d’offrir à chaque patient les mêmes chances d’une prise en charge médicale efficace,… de jour comme de nuit.

Aujourd’hui, l’équipe du CMH peut compter sur 140 terrains équipés du système. En voici la liste par province.

Province de Namur (6)
Bièvre, Bohan, Eghezée, Gedinne, Noiseux, Sinsin

Province de Limbourg (2)
Fouron-Le-Comte, Fouron Saint-Martin.

Province de Luxembourg (62)
Aubange, Bande, Barvaux-sur-Ourthe, Bastogne, Bérismenil, Bertrix, Bomal, Bonnerue, Bouillon, Bourcy, Bovigny, Champlon, Corbion, Cobreville (Vaux-sur-Sûre), Daverdisse, Dochamps, Forrières, Givry, Gouvy, Grand-Halleux, Habay-la-Neuve, Habay-la-Vieille, Halanzy, Harre, Heyd, Hotton, Houmart, Houffalize, Izier, Jamoigne (Chiny), La-Roche-en-Ardenne, Libramont, Longlier, Manhay, Marbehan, Montleban, Mormont,  Nassogne, Odeigne, Oppagne, Ortho, Paliseul, Petit-Thier, Poupehan, Rachecourt, Regné, Rendeux, Salmchâteau, Saint-Léger, Saint-Hubert, Soy, Sterpigny, Tavigny, Tellin, Tenneville, Tillet, Vecmont, Vielsalm, Virton, Wellin, Wibrin.

Province de Liège (50)
Anthisnes, Aubel, Baelen, Banneux, Battice, Berloz, Blégny, Bois-et-Borsu, Braives, Burdinne, Clavier, Comblain-la-Tour, Donceel, Embourg (Hockey), Faymonville, Ferrières, Fraiture, Goé, Habiémont, Hamoir, Hannut, Harzé, Herve, Jalhay, Modave, Mont (Comblain), Nandrin, Ocquier, Olne, Oneux (Comblain), Ouffet (Warzée), Plombières, Pont (Malmedy), Poulseur, Soiron (Pepinster), Soumagne, Sourbrodt, Spa, Sprimont, Stoumont, Thimister, Trois-Ponts, Vierset-Barse (Modave), Villers-aux-Tours, Visé, Vyle-et-Tharoul, Waimes, Waremme, Welkenraedt, Xhoffraix, Xhoris.

Communauté Germanophone (20)
Amel, Büllingen, Bütgenbach, Elsenborn, Eynatten, Honsfeld, Lontzen, Manderfeld, Maldingen, Medell, Nieder-Emmels, Oudler, Raeren, Recht, Reuland, Rocherath, Saint-Vith, Schönberg, Walhorn, Weywertz.

Le projet stratégique du CMH vise à atteindre le nombre de 200 terrains d’ici fin 2020. En comptant sur le soutien des pouvoirs locaux ou de toute association souhaitant participer à la construction d’un maillage géographique unique en son genre.