Sur les chapeaux de roues avec un chèque de près de 50.000 €

Après un peu moins de 50 ans d’existence, l’Union Professionnelle des Garagistes Verviétois a décidé de tiré sa révérence. En concluant son histoire, l’UPGV laisse la quote-part de son compte, une somme de près de 50.000 €, au profit du Centre Médical Héliporté. L’année 2020 commence bien…

Pour l’équipe du CMH, le versement d’un chèque de soutien est toujours une très bonne nouvelle dans un contexte où elle est en recherche permanente de moyens permettant d’investir dans un matériel médical de pointe. Avec le montant de la quote-part de l’Union Professionnelle  verviétoise, une coquette somme de 48.973 €, l’ASBL Centre Médical Héliporté commence bien l’année et peut déjà envisager d’engager l’achat de nouveaux équipements avec sérénité.

MAIS D’OU VIENT CETTE DECISION DE L’UPGV ?

L’industrie automobile a profondément changé depuis les années 70. Les concessionnaires automobiles de la région de Verviers avaient créé leur association en 1974, avec l’idée d’aider les garagistes de l’arrondissement de Verviers à faire face aux évolutions du secteur. Aujourd’hui, le secteur de l’automobile a fortement évolué,  avec la disparition progressives des plus petits garages et les changements divers de législation, enlevant l’intérêt d’une union professionnelle. Les garagistes verviétois de la dernière heure ont  décidé de mettre un terme à leur 46 années d’aventure commune.

VERS LE SECTEUR DE LA SANTE

Avant de laisser l’historie de l’UPVG derrière eux, les membres associés ont décidé d’attribuer leur quote-part existante à une association dans le secteur de la santé, soit un bas de laine de près de 50.000 euros. L’ASBL Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne a été sélectionné comme l’association qui va bénéficier de la somme. Si la roue tourne une dernière fois pour l’union, ce sera au profit des équipes médicales du CMH qui interviennent régulièrement en mission de secours pour sauver des vies, …notamment sur la route. De la part de toute l’équipe du CMH de Bra-sur-Lienne, un grand merci.