LE SAVIEZ-VOUS (3) – Les 3 éléments qui fondent l’engagement du CMH

En matière de soins de santé, toute personne prie pour ne pas être confronté à des périodes difficiles, voire dramatiques. En cas d’urgence, ces mêmes personnes souhaitent, de bon droit, être secourues dans les plus brefs délais. Être transportées rapidement dans un bon hôpital. Pour réussir cet engagement, il faut 3 éléments : une équipe unie, une philosophie rigoureuse et… du soutien.

NE FORMER QU’UN

« Un pour tous, tous pour un. »… Bon allez, inutile de s’éterniser à vouloir faire entrer les urgentistes du CMH dans la peau des mousquetaires…. Mais c’est bien connu : pour construire un projet, il faut des hommes et des femmes. Il faut les rassembler autour d’une mission. Il faut répondre à un besoin commun ou combler une lacune, qu’elle soit reconnue de tous, ou diluée dans le pot des réalités quotidiennes. Lorsque l’urgence médicale frappe à la porte, personne ne veut faire la file.

A juste titre d’ailleurs. Tout un chacun veut une prise par des professionnels de l’urgence. C’est iici que s’établit le 1er élément de l’engagement du CMH : être professionnel, c’est être uni dans un unique objectif. L’unité de l’équipe du Centre Médical Héliporté est un carburant. Pas question pour le CMH d’en faire l’économie…

N’ÊTRE QUE… RIGOUREUX

En 1986, le Docteur Luc Maquoi met le doigt sur une zone géographique reconnue en Belgique comme «zone rouge». Cette région est située au carrefour des provinces de Liège, de Luxembourg et de Namur. Sa population est confrontée à deux problèmes majeurs lorsqu’un évènement nécessite des moyens de secours de l’aide médicale urgente : d’abord, les secours terrestres peuvent connaître des temps de déplacements très longs – plus de 15 minutes – pour rejoindre un patient à prendre en charge en urgence. L’autre facteur n’est pas plus réjouissant : selon les régions, les patients sont fortement éloignés des hôpitaux disposant de plateaux techniques spécialisés pour la prise en charge de pathologie graves.
Rapidement, le fondateur du CMH de Bra-sur-Lienne s’inspire des moyens de secours développés dans d’autres pays européens et l’idée d’utiliser un hélicoptère médicalisé s’impose comme une solution avec des avantages majeurs. Alors, oui, l’hélico est un vecteur rapide… mais sa vraie rapidité repose surtout sur la solution efficace qu’il véhicule, ce fameux 2ème élément qui fonde l’engagement du CMH : amener rapidement une équipe auprès du patient, lui offrir le meilleur service et les outils adéquats. Cette philosophie est un principe rigoureux. Pas question pour le CMH d’en faire l’économie…

NE PARLER QUE DE… CHANCES

Il ne suffit pas d’avoir le plus bel hélicoptère du monde pour faire du bon boulot. Il ne suffit pas de compter sur des hommes et des femmes fonctionnant au quotidien dans un esprit d’équipe et de cohésion. Il ne suffit pas de concevoir un esprit de prise en charge qui va faire bouger les lignes dans l’intérêt du patient…. Pour accomplir sa mission et son engagement, le CMH compte, plus que jamais, sur la reconnaissance des donateurs. Ces derniers sont aussi des hommes et des femmes qui doivent s’unir et décider de s’investir dans la réussite d’un projet. Les donateurs sont le 3ème élément de l’engagement du CMH : donner et soutenir, c’est offrir les meilleures chances à chaque patient. La solidarité de tous est un moyen solide de maintenir un projet tel qu’un service médical d’urgence par hélicoptère.

Pas question pour le CMH de se passer de ses soutiens. Chaque année, les dons au CMH représentent une somme de 300.000 €, pas loin de 10% du budget de fonctionnement du CMH.

Les 3 éléments, vous les avez : n’être qu’un pour n’être que rigoureux et n’offrir que des chances à tous les patients.